La brasserie Au Soleil de la Butte (Paris 18e) fait partie des quelques rares (trop rares) lieux dans la capitale, avec Le Petit Ney (Paris 18e) et La Ruée vers l’orge (Paris 3e), à proposer une programmation régulière autour du conte.

 

Le blog de Cristina Marino, journaliste au Monde

 

Nous vous accueillons les deuxième et quatrième lundis du mois

au sous-sol de ce restaurant de la Butte Montmartre
32 rue Muller Paris 18ème

 

Venir au Soleil de la Butte

Métros

Ligne 4 : Château Rouge (5mn, 400m)

Ligne 2 : Anvers (7mn, 500m)

Ligne 2-4 : Barbès Rochechouart (7mn, 650m)

Ligne 12 : Abbesses (9 mn, 650m)

(C'est Montmartre, ça monte, ça descendant...)



Ça s'est passé au Soleil de la Butte


Saison 2017-2018


Lundi 25 juin 2018 - Amants à tous les étages

 

Pour finir la saison en beauté, les conteurs d'Histoires & Cie s'encoquinent

et se laissent aller dans des histoires à faire monter le rose aux joues.     ;o)

Histoires & Cie ouvre grand la cage (d'escalier) aux récits pour clore la saison.

 

Pour l’occasion, les conteuses et conteurs de ce collectif ont décidé de transformer leur habituel lieu de rendez-vous, le Soleil de la Butte, en un immeuble haussmannien de « bon rapport » peuplé de personnages hauts en couleurs et résonnant de récits en tous genres. Avec la promesse de croiser des « Amants à tous les étages » (...) avec comme fil rouge, des textes rédigés sous forme de jeu d’écriture littéraire à quatre mains par Daniel Leroux et Louise Lecœur, tous deux membres du collectif.

 

Que dire sur cette soirée de clôture de saison, mis à part qu’elle valait vraiment le détour notamment pour l’inventivité du texte servant de trame à l’ensemble. Et aussi pour la qualité des prestations scéniques des huit conteuses et un conteur qui se sont relayés sur la petite estrade de la salle en sous-sol du Soleil de la Butte.

A savoir, par ordre d’apparition, Sonia Tissot dans le rôle de la concierge de l’immeuble, l’inoubliable Mme Duchemin, et son balai ; Nelly Bernard à qui a incombé la lourde tâche de brosser le cadre général de l’histoire ; Marie-Chantal Nadim et sa légende qui nous a entraînés aux temps lointains des premières croisades autour du seigneur Raymond ; Chantal Denis et son récit intitulé Les Baies d’amour ; Cécile Vigouroux qui s’est inspirée d’une nouvelle de Maupassant, La Morte ; Tina (dont je n’ai pas réussi à noter le nom de famille) et son Eros sur toile ; Martine Mangeon qui a conté un extrait de l’histoire de Gervaise la blanchisseuse dans L’Assommoir, d’Emile Zola ; Patrick Garcia, un autre participant assidu des scènes ouvertes parisiennes, qui a narré les 30 ans d’amour d’un couple ; Louise Lecœur qui a repris le récit d’ensemble des Amants à tous les étages.

Ce spectacle a eu le mérite d’offrir un panel très varié d’histoires, à la fois des extraits de nouvelles littéraires et des contes traditionnels, tout en les intégrant dans une trame narrative d’ensemble plutôt originale et efficace. Une façon réussie de permettre à chaque conteuse ou conteur d’exprimer sa spécificité tout en préservant une cohérence d’ensemble, un esprit de groupe, de compagnie.

 

Cristina Marino

 

Je vous invite à aller lire l'intégralité de l'article sur le blog de Cristina Marino en cliquant sur le lien suivant :    L'Arbre aux contes



Lundi 11 juin 2018 - Cœur de pierre(s)

Il fut question de pierres de toutes natures: de la tombale à la précieuse en passant par...

Le Soleil de la Butte n'est qu'à un jet de pierre...

Nous y étions !

Martine et Monique

"En ce lundi 11 juin au soir, ce sont Martine Mangeon et Monique Collette, deux conteuses membres du collectif Histoires & Cie, qui ont proposé un florilège d’histoires autour de la pierre sous toutes ses formes, de la pierre tombale à la plus précieuse d’entre elles, le diamant. Sous l’intitulé Cœur de pierre(s), elles ont rassemblé plusieurs contes traditionnels, plus ou moins connus, liés à ce thème, choisissant de les narrer tantôt en solo, tantôt en duo. Avec aussi des textes de chansons qu’elles ont pris le parti de lire, plutôt que de chanter, comme La Rockeuse de diamants, de Catherine Lara.

J’ai passé une soirée très agréable en petit comité avec les fidèles habitué(e)s de ce lieu, en particulier et des scènes ouvertes, en général. Le tout dans un esprit bon enfant fondé sur une écoute sympathique et bienveillante, ainsi que sur une passion commune pour les mots et les histoires."

 

Je vous invite à aller lire la suite de l'article sur le blog de Cristina Marino en cliquant sur le lien suivant :    L'Arbre aux contes

 



Lundi 14 mai 2018 - Des histoires d'eaux

 

Les Filles du Ciel ou de la Mer,

elles ont du caractère...

Vagues, larmes ou pluie,

Eaux de cuisine ou de piscine,

Ce sont des intrépides !

 

Contée musicale



Lundi 23 avril 2018 - Theresa Amoon

La peur de l’Autre, des autres, est-elle inéluctable ? Cette crainte peut-elle nous inciter à puiser dans nous-mêmes pour trouver ce qui est de meilleur ? Peut-on en parler par le métaphore ou la philosophie ? Peut-on en parler tout court ?

 

D’ailleurs, qui est cet Autre exactement...? Est-ce moi ?

 

Au travers des différents niveaux de paroles on explore des réponses : des récits traditionnels, récits de vie, récit chanté, souvenirs personnels, mais aussi des extraits des ouvrages des philosophes, un interview avec soi-même, et quelques pas de danse, le tout soutenu par le son de la guitare et des percussions.


(...) c’est toujours avec autant de talent et d’aisance que Theresa Amoon entremêle les multiples histoires qui composent son spectacle, que ce soient des récits de vie et des souvenirs d’enfance, ou des contes traditionnels. (...)

L’alliance entre paroles et musiques, entre la conteuse et le musicien Gabriel Equerre, fonctionne une nouvelle fois à merveille, chacun y trouvant sa place pour s’exprimer à part entière, pour donner un aperçu de toute l’étendue de son talent. (...)

 

Retrouvez la suite sur le blog de Cristina Marino L'arbre aux contes

 



Lundi 9 avril 2018 - Cabaret contes

 

Conteurs aguerris ou débutants, tout le monde a sa place lors de nos scènes ouvertes. C'est l'occasion de se "frotter" à un public, toujours bienveillant, il va de soi.
Pour que chaque conteur puisse passer, la durée du conte est limitée à 10mn.

Attention, il s'agit d'une scène ouverte réservée aux arts de la parole. Le conteur raconte dans l'instant avec son cœur. Donc les lectures et pièces de théâtre ne sont pas souhaitées.

 

 

 

Superbe ambiance lors de cette scène ouverte au Soleil de la Butte !

 

 

 

Elle a régalé le public d’une recette épicée façon Rap !

 

Des conteurs belges et ardennais sont venus conter, chanter, jouer de la musique !

 

 

Les contes se sont succédés, tous les univers ont été évoqués ! Même une version très actuelle et personnelle de la Belle au Bois Dormant, et une explication plus que convaincante de la création des animaux les plus bizarres de la planète Terre !

 

Thérésa Amoon est venue présenter son spectacle du 23 avril 2018 !

 

 

Merci encore et bravo à tous les artistes ! Au plaisir de vous revoir.



lundi 27 mars 2018 - Contée dans le noir

 Pour la quatrième année consécutive, Histoires & Cie a organisé une soirée contes atypique : vous êtes guidés à votre place dans une salle où le noir est total.

Les contes fusent devant, derrière, loin là-bas ou juste à côté de vous.

 

Serez-vous surpris si je vous disais qu'on n'a pas pu prendre de photo ?

Le public est venu nombreux au Soleil de la Butte pour cette contée dans le noir, enfin, chacun s’est rendu compte que la salle était pleine seulement à la fin, car le Noir complet a régné en maître...


Les contes étaient variés, ponctués d’intermèdes musicaux !
Le public a apprécié, surpris par la disposition de la salle lorsque la Lumière est revenue en prenant tout son temps pour ne pas heurter les yeux...

 

Une expérience singulière et inoubliable.


(...) bravo à tous les conteurs et conteuses de cette soirée d’avoir prêté leurs voix à cette multitude de récits, d’avoir fait preuve d’une belle inventivité en variant les angles de provenance de ces voix (certain(e)s ont même raconté allongé(e)s par terre pour faire jaillir les sons d’en bas). Et aussi pour toute l’installation des sièges et la préparation de la salle afin de la rendre absolument hermétique à tout rayon de lumière.

Et en fin de compte, une fois dissipée la sensation de peur (un peu enfantine du noir) du départ, la soirée a passé à une vitesse grand V et quand les lumières se sont rallumées tout doucement, j’ai eu l’impression que le spectacle venait à peine de commencer. Et l’envie de retenter cette expérience de contée dans le noir dès que possible.

Cliquez ici pour lire tout l'article de Cristina Marino

 



Lundi 12 mars 2018 - Le roi des trognes

Le conteur et la lectrice entraînent le public dans l’univers méconnu de l’histoire ou plutôt des histoires des arbres.

Les arbres seraient-ils sensibles ?

Après le hêtre amoureux, c’est le roi des arbres trop dédaigneux qui se croyait indestructible, et voilà les trognes, ces tordus échevelés qui viennent en aide aux humains !

Ponctués d’extraits de textes d’auteurs et de citations, ces contes nous font envisager autrement ces géants qui nous accompagnent depuis toujours…

Encore merci et bravo aux artistes !



lundi 26 février 2018 - Chemin de paille

Le public a suivi la conteuse, elle a montré le ciel, et le ciel a raconté des histoires !
Des histoires du soleil bien sûr, de la brebis soleil, du soleil qui aurait bien envie de se marier avec la lune mais … La lune est changeante, fantasque, elle éclaire la nuit mais pas toujours, seulement quand elle en a envie !
Des histoires d’étoiles, de nuages. Le ciel raconte aussi la légende fantastique de la nuit volée par le peuple des serpents !
La conteuse a ramené son public sur terre avec la femme venue d’Afrique qui réussit à éclairer la grisaille par sa présence ensoleillée !
Encore merci et bravo l’artiste !  

 

 



Lundi 12 février 2018 - Michel Hindenoch raconte

Un grand Michel !

 

Que dire de plus ?

Une salle pleine d'oreilles,

on écoute, bouche bée,

on se laisse embarquer...

Et on applaudit à tout rompre, y a plus que ça à faire.

 

Merci Michel pour ton talent et ta générosité.

 

"Comme d’habitude, ce qui frappe avant tout chez Michel Hindenoch, c’est sa voix, au timbre si particulier, qui transporte immédiatement les spectateurs dans les contrées de ses récits. Une voix mélodieuse à souhait qu’il sait parfaitement mettre en valeur grâce à ses instruments, cithare et flûte de pan. (...) Avec une grande économie de moyens, il parvient à faire jaillir une nuée d’images et d’impressions sonores dans l’esprit de son public. (...) En quelques mots, quelques phrases, il rend immédiatement sympathique (ou antipathique) un personnage et fait en sorte que l’on s’intéresse d’emblée à son sort. "

Cristina Marino

 

Lire l'article en entier.



Lundi 22 janvier 2018 - Duo de Patrick's

 

Versez gentiment un loup, un roi et une jument, dans un violon.

Ajoutez un peu de farine, une pousse d'érable. Mélangez.

Enfournez le tout dans un moulin.

Ne laissez pas reposer et dégustez sans modération.

Ces deux compères nous emmènent dans un voyage joyeux et poétique, où le merveilleux n'est jamais bien loin.

Encore BRAVO ! Je vous savais bons conteurs...
Mais alors là, vous m’épatâtes !
Un régal jusque dans la mise en scène.
Bref nous avons passé un excellent moment. Merci
D et N

 

Je ne me suis pas ennuyée une seconde, on est pris d'un bout à l'autre, j'en ai même pleuré de rire.

S

 

J'ai adoré votre spectacle. Outre la technique, je me suis bien amusée.

Encore une fois bravo.

M-C


Très belle ambiance au Soleil de la Butte où les spectateurs étaient venus en nombre !

Avec chapeaux et lunettes noires, les Patrick’s font une entrée en rythme sur une musique des Blues Brothers !

Derrière la scène crépite un invisible feu de bois dans l'âtre… et voilà les Patrick’s qui enchantent les oreilles du public avec des contes à une voix, à deux voix, et ils s’interpellent, et ils chantent, et ils dansent !

L’actualité d’une femme qui aime le whisky côtoie le fantastique des loups qui aiment la musique d’un violoneux. Un moulin en révolte peut voir un paysan simplet courir après un œuf de jument…
En bouquet final, les Patrick’s font participer le public à l’élaboration d’un improbable conte merveilleux improvisé.

Encore bravo et merci aux artistes.




Lundi 8 janvier 2018 - Cabaret Contes  scène ouverte

 

Histoires & Cie accueille une fois par trimestre la scène ouverte Cabaret Contes au Soleil de la Butte.

 

La parole est à qui veut conter (ni lecture, ni théâtre).

Pour que chaque conteur puisse passer, la durée du conte est limitée à 10mn.

 

https://cabaretcontes.jimdo.com/

 

 Cette première scène ouverte 2018 au Soleil de la Butte a été une réussite, ne soirée riche et joyeuse !

 

Ce qui me frappe, m'émeut, dans ces soirées de scène ouvertes, c'est la richesse, la diversité, des univers dont les différents conteurs sont les témoins.

Les contes se sont succédés, passant des histoires rurales à la science-fiction, faisant un détour par l’humour, n’oubliant pas les histoires d’amour et de romantisme. Le public a même eu l’occasion d’apprécier une courte pensée philosophique d’un coq au vin ainsi qu’une version très inattendue et contemporaine du petit Chaperon Rouge présentée par une jeune conteuse bondissante !Tout est là, reçu avec la même joie, la même bienveillance.

 

En somme : on a passé une très, très bonne soirée.

 

Bravo les conteuses et conteurs...

Bravo le public !



lundi 11 décembre 2017 - Anti Noël...

 

Décembre... Ça sent les guirlandes, le bolduc et les pralines au chocolat.

Et si on partait à contre-pied ?

Vous prenez la légende de St Nicolas, la petite fille aux allumettes et toutes ces sortes de contes, vous les mettez bien au fond de votre poche, votre mouchoir par dessus, et...

     ...place aux Noëls étranges, noirs, fantastiques !



lundi 27 novembre 2017 - Frayeurs d'antan et à venir

Les grands mythes des frayeurs de nos ancêtres sont ancrés si profondément en nous qu'ils hanteront encore les générations à venir.

Le diable prend bien des formes.

Les loups nous ont-ils jamais quittés ?

Un univers où les apparences sont trompeuses...
Venez ! C’est si bon de se faire un peu peur.
Effroyablement vôtre.
D. Le Roux

 Le conteur a attisé les cendres encore chaudes du souvenir des peurs ancestrales! Même dans le monde moderne, elles sont là, sournoises ... La peur du loup dans les quartiers déserts, la peur des vampires qui errent jusque dans le chic milieu des affaires! Et le diable en personne qui prend les apparences les plus trompeuses!

Et la peur des sorcières? Avez-vous déjà remarqué l'étrangeté du regard de votre vieille voisine si gentille?

Le conteur a chanté pour détendre l'atmosphère, mais ... Qui peut bien rôder dans la rue déserte derrière la porte du Soleil de la Butte ??

Encore bravo et merci l'artiste !



lundi 13 novembre 2017 - Bretagne

 Un panaché de contes de Pierre Jakez Hélias, d'Anatole Le Braz et d'extraits du recueil de souvenirs bretons de Louise Lecoeur "Comme un goût de beurre salé".

 La conteuse entraîne son public dans le souvenir de ses longues promenades à travers sa Bretagne, même si elle précise bien: Bretonne, moi ? Mais pas du tout !

Au fil du récit, les contes, tout naturellement, prennent leur place. Même les pierres ont une âme !

S'il en est ainsi, alors chacun doit faire très attention, car les âmes, le diable rôde pour s'en saisir, et il sait prendre des apparences fort trompeuses !

Encore bravo et merci à la conteuse!

"Un regard plein d’humour et d’admiration sur cette terre d’adoption que l’auteure a découverte au fil des ans"

"Louise Lecoeur parvient de sa voix douce et harmonieuse à faire naître une multitude d’images dans l’esprit des spectateurs."

Tout l'article en cliquant sur le lien :

Au Soleil de la Butte, Louise Lecoeur a fait souffler le vent de la Bretagne

 



Lundi 23 octobre 2017 - L'odyssée

Un homme, Ulysse, revient d’une terrible guerre, très loin.

Elle a duré dix ans, et il ne désire plus qu’une chose : revenir chez lui, retrouver sa femme, et son fils, qu’il n’a pratiquement pas connu.

Ulysse a toujours respecté les Dieux de l’Olympe mais l’un d’eux, Poséidon, va le poursuivre de son ressentiment, et multiplier les épreuves et les obstacles à son retour : c’est ainsi que dix années de plus, pleines de drames et de montres, vont s’ajouter à celles de la guerre de Troie.

Quand enfin Ulysse, avec l’aide d’Athéna, parvient à rejoindre son royaume d’Ithaque, après vingt ans d’absence, il n’est plus rien. Il va devoir livrer une lutte sans merci contre ceux qui veulent le priver de tous ses biens, de tous ses titres, et surtout l’empêcher de retrouver l’amour de sa femme, la reine Pénélope.


Jean, de sa voix puissante, a conté le voyage de retour d’Ulysse vers Ithaque, voyage aux mille dangers tendus par les dieux. Les monstres sanguinaires, les sirènes au chant voluptueux et mortel, Circé la magicienne, Calypso la déesse, tous ont tendu des pièges à Ulysse et à ses compagnons ….

 

Mais dans cette histoire, les dieux eux aussi peuvent éprouver des sentiments, et fort heureusement, Ulysse est aidé par Athéna et Hermès !

 

Et tout le public a aimé les retrouvailles de Ulysse et de Pénélope …

 

Bravo au conteur et à l’accordéon de Chantal Goyau qui a ponctué les moments forts du récit !

 



Lundi 9 octobre 2017 - Mère méditerranée

En amoureux des histoires, Ralph et Brigitte unissent leurs voix pour marier les rives de la grande bleue, du Maghreb à l'Italie.

 

Mère Méditerranée

Bouquet de contes

Avec le fil léger des paroles de leurs contes à deux voix, Ralf et Brigitte ont tissé pour les oreilles ravies de leur public un pont entre la Tunisie et l’Italie.

 

La musique et les chants ont ponctué le spectacle donné devant une salle comble.

 

Encore bravo et merci aux artistes !

 



Lundi 25 septembre 2017- scène ouverte

Cette saison, le Soleil de la Butte et Histoires & Cie accueillent une fois par trimestre la scène ouverte Cabaret Contes.

 Scène ouverte inaugurale de la saison 2017-2018.

 

La salle du Soleil de la Butte était pleine, les conteurs se sont succédés et ont entraîné le public dans leurs univers si différents !

La création du monde a été revisitée, une rivière a raconté une histoire vécue, Madame la Lune n'a pas voulu dévoiler ses secrets, même à un roi, et le terroir était présent avec ses histoires de diablerie et de villageois gourmands...

 

Et, parole de conteur, tout était vrai, qui en a douté ?

Il y avait même Dominique, le violoncelliste, qui ponctuait les moments forts des récits !

 

En souhaitant d'autres soirées aussi réussies...